Diverses organisations exigent un renforcement des dispositions institutionnelles pour faire face au Covid-19 en Haïti

Par Alter Presse, Haïti, publié le 20 mars 2020 

Plusieurs organismes appellent à un renforcement des dispositions institutionnelles, pour faire face au Covid-19 (nouveau coronavirus) en Haïti. 

Le Collectif « Défenseurs Plus » encourage l’Etat haïtien à rendre disponible, pour la population, de la nourriture, de l’eau traitée et des médicaments, comme préventions par rapport à une éventuelle aggravation de la situation sanitaire, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse. 

L’organisme de défense des droits humains invite aussi à prendre en compte, sur le territoire national, les groupes les plus vulnérables, comme les personnes âgées, les personnes souffrant de handicaps, les femmes enceintes, les enfants, les prisonnières et les prisonniers. 

Dans une interview accordée à AlterPresse, le conseil municipal de Belladère (Plateau central) déplore un manque de dispositions institutionnelles, visant à empêcher les Haïtiennes et Haïtiens de franchir la frontière avec la République Dominicaine. 

Les personnels des hôpitaux, dans la zone, ne disposent pas d’équipements de protection contre le nouveau coronavirus, critique le conseil municipal de Belladère. 

Sans être spécialistes dans le domaine de la santé, certains individus s’arrogent le droit de faire des prescriptions à la population pour se protéger de la pandémie du Covid-19, relève le parti politique Organisation du peuple en lutte (Opl), dans une note, transmise à AlterPresse. 

Les mises en place, annoncées par le Ministère de la santé publique et de la population (mspp), pour faire face au nouveau coronavirus, sont insuffisantes, par rapport à la densité de la population, dénonce, de son côté, le regroupement citoyen Nou p ap konplis. 

Un grand plan de sensibilisation sera mis en oeuvre, au niveau communautaire, sur les mesures de prévention à prendre, sur la distanciation sociale, sur la stigmatisation et la discrimination exercée contre les personnes suspectées ou infectées par le nouveau coronavirus, annonce la Direction de la protection civile (Dpc). 

Les 2 premiers cas d’infection au nouveau coronavirus ont été confirmés, le jeudi 19 mars 2020, en Haïti, annonce le président Jovenel Moïse, dans un discours radiotélévisé, dans la soirée. 

Dans ce discours, Jovenel Moïse a fait part de nouvelles mesures, dont un état d’urgence sanitaire, un couvre-feu de 8:00 pm à 5:00 am, d ès vendredi soir 20 mars 2020, la fermeture des écoles et des universités ainsi que la fermeture des ports et aéroports au transport de personnes.