Le Consensus de La Croix-des Bouquets

Par Isabelle Papillon, Haïti Liberté, édition du 4 au 10 nov. 2020 

Suite aux dénonciations faites sur les ondes des radios par les anciens présidents du Parlement haïtiens Kely C. Bastien puis Simon Dieuseul Desras qui ont mis à nu le comportement anti-démocratique de certaines personnalités politiques du Secteur démocratique et Populaire, une réunion avait été convoquée par certains membres pour essayer de rectifier le tir. 

La première réunion qui devrait avoir lieu chez l’ancien maire de Croix des Bouquets Rony Collin a été perturbée par les mésententes entre le groupe de André Michel et celui de Watsonn Sanon. 

La deuxième tentative a eu lieu le dimanche 1er Novembre toujours au même endroit ; apparemment, tout s’est bien déroulé de sorte que les acteurs de l’opposition traditionnelle se sont entendus pour trouver une quelconque harmonisation entre eux. 

En cette circonstance pour essayer de résoudre cette crise interne, les protagonistes ont désigné un comité provisoire composé des sénateurs Ricard Pierre, Antonio Chéramy et de l'ex maire Rony Colin et ont également adopté les résolutions suivantes désignées comme : Le Consensus de La Croix- des Bouquets. 

Résolution 

Nous, dirigeants du Secteur Démocratique et Populaire, réunis à l’extraordinaire ce Dimanche premier Novembre 2020, en la résidence officielle du Maire Rony Colin, dans la commune de La Croix-Des-Bouquets, entre 10 heures 30 AM et 4 heures PM, à l’effet de retrouver l’harmonie et la sérénité nécessaires au bon fonctionnement du Secteur Démocratique et Populaire, le quorum constaté, avons adopté la résolution suivante : 
1) Un comité provisoire composé des Sénateurs Ricard Pierre, Antonio Chéramy et du Maire Rony Colin a été mis en place. 

2) Le dit comité provisoire constituant l’autorité de convocation du Secteur a pour missions de : a) Convoquer et présider les réunions du Secteur Démocratique et Populaire ; b) assurer la représentation Politique officielle du Secteur Démocratique et Populaire ; c) Signer les correspondances officielles du Secteur Démocratique et Populaire ; d) conduire les discussions relatives à la structuration du Secteur Démocratique et Populaire notamment en ce qui concerne la Coordination du Secteur ; e) Coordonner la poursuite et le renforcement de la mobilisation populaire ; f) exécuter, le cas échéant, toutes autres tâches à lui confiées par les dirigeants, cadres et militants du Secteur. 

3) Un délai de 30 à 60 Jours est accordé au comité provisoire pour assurer sa mission. 

4) Les autres dirigeants, cadres et militants du Secteur Démocratique et Populaire continuent d’assumer leurs responsabilités respectives. 

5) Le Secteur Démocratique et Populaire réitère que la solution à la Crise Politique actuelle passe par le renforcement de la Mobilisation Populaire et la Mise en place d’une transition de rupture susceptible de créer les conditions indispensables à l’aboutissement des Procès PETROCARIBE et des différents massacres (La Saline, Bel Air, Cité Soleil) et à l’organisation de la Conférence Nationale Haïtienne Souveraine. Aucune cohabitation n’est possible avec un Gouvernement criminel. 

Le Secteur Démocratique et Populaire félicite l’intelligence et la maturité politique du Peuple Haïtien et profite pour s’excuser auprès des militants-es, des alliés et de toute la population pour les derniers scandales publics offerts au cours des deux (2) dernières semaines à travers les médias. 

Port-au-Prince le dimanche 1er novembre 2020