Une vérité incontournable et indestructible

Par Haïti Liberté, édition du 27 nov au 3 déc 2019 

S’il fallait une preuve de plus de la nécessité absolue de mettre en marche une organisation réelle, conséquente, véritablement orientée vers la défense des intérêts populaires, on en trouve plus qu’une, en fait une multitude, à travers les tractations qui se déroulent lors de réunions aller-retour chargées d’accords-désaccords ; et les faits sont irréfutables. 

Les exemples ne manquent pas. Le comportement ambigu,  sans aucune consistance, de certains secteurs de l’opposition pour maintenir une certaine fi ction politique  ne fait que détourner l’attention et affaiblir de façon inquiétante les rangs de ceux qui ne comptent que sur leurs barricades. 

C’est manifester un profond mépris à l’égard du peuple, son combat, son histoire et ses légitimes revendications. 

En fait, le peuple n’a rien à gagner dans le dialogue démobilisateur  des membres de l’opposition, entre euxmêmes, voire celui incluant le PHTK de Jovenel Moise que réclament les puissances tutrices. Derrière cette querelle de façade qu’ils tentent d’affi cher  se cachent des ombres épaisses, des stratégies fondées sur des tactiques opportunistes pour mieux neutraliser la lutte des masses populaires. 

Le but de toute cette manoeuvre n’est pas mystérieux. Leurs calculs, leurs motivations et leurs objectifs ne s’annoncent pas différents, ils sont en quelque sorte une déclaration de guerre sans merci  contre les aspirations populaires. Les choses ne s’arrêtent pas seulement à ce carrefour-là.  Il s’agit aussi bien de contraindre le peuple à accepter l’inacceptable comme un fait accompli de sorte que l’opposition puisse partager la proie avec le pouvoir en place. 

Alors, le départ de Jovenel Moise ne sera jamais devenu possible autour d’une table de négociation ni d’une quelconque conférence d’entente patriotique des partis politiques traditionnels. Ces mouvements confi rment que tout bouge pour créer un certain attentisme chez le peuple, à dessein de lui faire croire que quelque chose de positif serait en voie de réalisation. 

Il est temps que les peuples vigilants ne se laissent plus bafouer et trahir. Le seul critère que le peuple haïtien doit retenir, c’est la perspective d’une lutte permanente, puisque la crise qui étrangle aujourd’hui notre pays n’a pas d’autre remède essentiel que la mobilisation populaire permanente.  Le peuple doit continuer à déranger le sommeil des nantis tant qu’il n’aura pas arraché la victoire escomptée contre tous ceux-là qui pensent émasculer ses élans révolutionnaires. 

Le temps de tromper le peuple est bien fini. L’opposition, jouet de l’impérialisme, doit cesser de  prétendre être l’interprète de la volonté du peuple dont les aspirations à la paix, à l’unité et au changement radical ne sont plus à démontrer. Elles expriment clairement que le peuple et l’opposition ne sont guère sur une même longueur d’onde. 

Les forces populaires ne sauraient admettre, tolérer et cautionner qu’une puissance étrangère, et qui pis est impérialiste leur indiquent la voie à suivre en orientant leurs choix fondamentaux. Il est plus que nécessaire que le peuple redouble ses efforts de mobilisation et d’organisation à tous les niveaux pour que le jeu de dupe ne continue davantage, car à qui profi tera-t-il ? Quel est le but de ces négociations qui se poursuivent entre des forces logées à la même enseigne ? Est-ce pour nous égarer et nous faire perdre davantage la sortie du tunnel ? 

C’est une vérité indestructible : cette opposition a vidé la cause haïtienne de son contenu. Il est temps que les masses populaires prennent défi nitivement en main la direction de leurs propres affaires. Seule la classe opprimée, exploitée possède la capacité de défendre sa cause comme cela doit. 

Il est temps que le peuple qui vit de plus en plus mal, les étudiants, les travailleurs, les paysans, les chômeurs puissent mobiliser leurs propres atouts, leurs propres énergies et consacrer leurs ressources à une lutte sans merci contre les forces rétrogrades. 

C’est une vérité indestructible : s’appuyer sur les masses populaires, et les mettre en action est la méthode la plus active pour ne pas dire la plus révolutionnaire pour combattre l’agression impériale et celle de ses laquais qui persistent toujours. 

La vérité indestructible : il est impératif de mettre en place le Parti des travailleurs, afi n que les masses populaires du pays particulièrement celles qui veulent s’engager dans une lutte durable,  puissent mobiliser leurs énergies et consacrer leurs ressources à une cause noble. 

Sauf un Parti socialiste de classe en tant que force organisée peut accompagner les masses à façonner leur propre destin pour frayer le chemin vers la création d’une vie nouvelle et défendre  leur patrie jusqu'à  la libération totale. Voilà qui constituera une grande fi erté et une grande victoire sur l’ignorance, les maladies et fléaux imposés par les forces de domination des peuples.