Mettre fin au soutien canadien à la dictature en Haïti

Par l'Institut Canadien des Affaires Etrangères ( ICAE ), février 2021

L'Institut Canadien des Affaires Extérieures a publié une lettre ouverte interpellant ainsi le Premier Ministre Trudeau de cesser tout support au dictateur répressif en Haïti, Jovenel Moïse.
 

Cher Premier Ministre Justin Trudeau,

Il est temps de modifier la politique du Canada envers un pays qui est né de la lutte pour libérer les Africains de l'esclavage.

Le gouvernement canadien doit mettre fin à l’appui qu’il donne à un président haïtien répressif, corrompu et dépourvu de légitimité constitutionnelle. Au cours des deux dernières années, les Haïtiens ont manifesté une opposition irréductible à Jovenel Moïse au cours de manifestations massives et de grèves générales exigeant qu’il soit démis de ses fonctions.

Depuis le 7 février, Jovenel Moïse occupe le palais présidentiel de Port-au-Prince à l’encontre des articles 134.2 et 134.3 de la Constitution et 239 de la loi électorale reconnus par l’écrasante majorité des institutions du pays. La demande de Moïse de prolonger d’une année son mandat a été rejetée par le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, la Fédération haïtienne du barreau et d’autres institutions constitutionnelles. L’opposition avait nommé un juge de la Cour de cassation pour qu’il dirige un gouvernement intérimaire après l’expiration de son mandat, mais Moïse a illégalement fait arrêter l’un des juges de la Cour de cassation et en a destitué trois autres. De plus, la police a occupé la Cour de cassation et a réprimé les manifestants, tirant sur deux reporters qui couvraient les manifestations. Les juges du pays ont lancé une grève illimitée pour forcer Moïse à respecter la Constitution.

Depuis janvier 2020, Moïse gouverne par décret. Après l'expiration des mandats de la plupart des membres du gouvernement parce qu’il n’a pas tenu des élections, Moïse a annoncé le projet de réécrire la Constitution. Des élections justes sont impossibles sous la direction de Moïse parce qu’il a récemment fait pression sur l'ensemble du conseil électoral pour que les membres de celui-ci démissionnent, et qu’il a ensuite nommé unilatéralement de nouveaux membres.

La légitimité de Moïse a toujours été faible, et il a recueilli moins de 600 000 voix dans un pays de 11 millions d’habitants. À partir de l’éclatement des manifestations massives contre la corruption et contre le-FMI de la mi-2018, Moïse n’a pas cessé d’accroitre la répression. Un récent décret présidentiel a criminalisé les personnes qui dressent des barricades de protestation comme étant du «terrorisme», tandis qu’un autre décret a créé une nouvelle agence de renseignement ayant des agents anonymes autorisés à infiltrer et à arrêter toute personne considérée comme se livrant à des actes «subversifs» ou menaçant la «sécurité de l’État». L’ONU a confirmé, dans le cadre d’un des pires cas documentés, la culpabilité du gouvernement haïtien dans le massacre d’au moins 71 civils dans le quartier pauvre de La Saline, à Port-au-Prince, survenu à la mi-novembre 2018.

Toutes ces informations sont à la disposition des autorités canadiennes, mais celles-ci continuent de financer et de former une force de police qui a violemment réprimé les manifestations organisées contre-Moïse. L'ambassadeur du Canada en Haïti a assisté à plusieurs reprises à des cérémonies de la police tout en refusant de critiquer les actes de répression contre les manifestants commis par celle-ci. Le 18 janvier, l'ambassadeur Stuart Savage a rencontré le controversé nouveau chef de police Léon Charles pour discuter du «renforcement des capacités de la police».

Les représentants du Canada de l’influent «Core Group», composé des ambassadeurs des États-Unis, de la France, de l'OEA, de l'ONU et de l'Espagne, à Port-au-Prince, ont offert à Moïse un important appui diplomatique. Le 12 février, le ministre des Affaires étrangères du Canada, Marc Garneau, s’est entretenu avec le ministre des Affaires étrangères de facto d’Haïti. La déclaration sur la réunion a annoncé des plans conjoints d’Haïti et du Canada d’accueillir une conférence prochaine. La déclaration ne mentionnait cependant pas le fait que Moïse avait prolongé son mandat et limogé illégalement des juges de la Cour de cassation, qu’il gouverne par décrets ou qu’il criminalise les manifestations.

Il est temps que le gouvernement canadien arrête d’appuyer une dictature répressive et corrompue en Haïti.
 

Soumettre votre signature 

 

SIGNATAIRES 

Noam Chomsky, author & Professor 

Naomi Klein, author, Rutgers University 

David Suzuki, Award winning geneticist/broadcaster 

Paul Manly, Member of Parliament 

Leah Gazan, Member of Parliament 

Alexandre Boulerice, Member of Parliament 

Roger Waters, co-founder Pink Floyd 

Stephen Lewis, Former UN ambassador 

El Jones, poet and professor 

Gabor Maté, author 

Svend Robinson, former Member of Parliament 

Libby Davies, former Member of Parliament 

Jim Manly, former Member of Parliament 

Will Prosper, filmmaker and human rights activist 

Robyn Maynard, author Policing Black Lives 

George Elliott Clarke, former Canadian Poet Laureate 

Linda McQuaig, journalist & author 

Jean Claude Icart, professeur UQAM 

Françoise Boucard, former chair Haiti’s National Truth and Justice Commission 

Rinaldo Walcott, Professor and Writer 

Judy Rebick, journalist 

Frantz Voltaire, Éditeur 

Greg Grandin, Professor of History Yale University 

André Michel, Président ex-officio Les Artistes pour la Paix 

Laurel Sprengelmeyer, musician 

Marie-Célie Agnant, novelist 

Harsha Walia, activist/writer 

Vijay Prashad, executive-director Tricontinental: Institute for Social Research 

Kim Ives, editor Haïti Liberté 

Anthony N. Morgan, racial justice lawyer 

Andray Domise, journalist 

Torq Campbell, musician (Stars) 

Alain Deneault, philosophe 

Peter Hallward, author of Damming the Flood: Haiti and the Politics of Containment 

Dimitri Lascaris, lawyer, journalist and activist 

Antonia Zerbisias, journalist/activist 

Missy Nadege, Madame Boukman - Justice 4 Haiti 

Jeb Sprague, author Paramilitarism and the assault on democracy in Haiti 

Brian Concannon, Executive Director of Project Blueprint. 

Eva Manly, retired filmmaker, activist 

Beatrice Lindstrom, Clinical Instructor, International Human Rights Clinic, Harvard Law School 

John Clarke, Packer Visitor in Social Justice York University 

Jord Samolesky, Propagandhi 

Serge Bouchereau, activist 

Elie Pierre, économiste 

Sheila Cano, artist Yves Engler, journalist 

Jean Saint-Vil, journalist/Solidarité Québec-Haïti 

Jennie-Laure Sully, Solidarité Québec-Haïti 

Turenne Joseph, Solidarité Québec-Haïti 

Frantz André, Comité d'action des personnes sans statut/Solidarité Québec-Haïti 

Louise Leduc, Enseignante retraitée Cégep régional de Lanaudière à Joliette 

Syed Hussan, migrant workers alliance 

Pierre Beaudet, éditeur de la Plateforme altermondialiste, Montréal 

Bianca Mugyenyi, ?Director Canadian Foreign Policy Institute 

Justin Podur, writer/academic 

Isabel Macdonald, journalist 

David Swanson, Executive Director of World Beyond War 

Derrick O'Keefe, writer, co-founder Ricochet 

Stuart Hammond, Associate Professor, University of Ottawa 

John Philpot, international defense lawyer 

Frederick Jones, Dawson College 

Kevin Skerrett, union researcher 

Gretchen Brown, lawyer 

Normand Raymond, Certified Translator, Signer and Songer-Writer 

Vic Jean-Paul, activist 

Victor Vaughan, activist 

Ken Collier, activist 

Claudia Chaufan, Associate Professor York 

Jooneed Khan, journalist and human rights activist 

Arnold August, author 

Gary Engler, author 

Stu Neatby, reporter 

Scott Weinstein, activist 

Courtney Kirkby, founder Tiger Lotus Coop 

Greg Albo, York professor 

Peter Eglin, Emeritus Professor Wilfrid Laurier University 

Barry Weisleder,Federal Secretary, Socialist Action 

Alan Freeman, Geopolitical Economy Research Group 

Radhika Desai, Professor University of Manitoba 

John Price, Professor 

Travis Ross, co-editor Canada-Haiti Information Project 

William Sloan, ex. refugee lawyer 

Larry Hannant, historian and author 

Grahame Russell, Rights Action 

Richard Sanders, antiwar researcher, writer, activist 

Stefan Christoff, Musician and community activist 

Khaled Mouammar, Former Member of the Immigration and Refugee Board of Canada 

Ed Lehman Regina Peace Council 

Mark Haley, Kelowna Peace Group 

Carol Foort, activist 

Nino Pagliccia, Venezuelan-Canadian political analyst 

Ken Stone, Treasurer, Hamilton Coalition To Stop The War 

Aziz Fall, President Centre Internationaliste Ryerson Foundation Aubin 

Donald Cuccioletta, Coordinator of Nouveaux Cahiers du Socialisme and Montreal Urban Left 

Robert Ismael, CPAM 1410 Cabaret des idées 

Antonio Artuso, Cercle Jacques Roumain 

André Jacob, professeur retraité Université du Québec à Montréal 

Kevin Pina, Haiti Information Project 

Tracy Glynn, Solidarité Fredericton and lecturer at St. Thomas University 

Tobin Haley, Solidarité Fredericton and Assistant Professor of Sociology at Ryerson University 

Aaron Mate, journalist 

Glenn Michalchuk, Chair Peace Alliance Winnipeg 

Greg Beckett, Assistant Professor of Anthropology, Western University 

Marie Dimanche, founder Solidarité Québec-Haïti 

Françoise Boucard, former chair Haiti’s National Truth and Justice Commission 

Louise Leduc, Enseignante retraitée Cégep régional de Lanaudière à Joliette 

Tamara Lorincz, fellow Canadian Foreign Policy Institute 

Monia Mazigh, PhD/author 

Elizabeth Gilarowski, activist 

Azeezah Kanji, legal academic and journalist 

David Putt, aid worker 

Elaine Briere, documentary filmmaker Haiti Betrayed 

Karen Rodman, Just Peace Advocates/Mouvement Pour Une Paix Juste 

David Webster, Professor 

Raoul Paul, co-editor Canada-Haiti Information Project 

Glen Ford, Executive Editor Black Agenda Report 

John McMurtry, Professor & Fellow of the Royal Society of Canada 

Izabella Marengo, Artistes pour la Paix 

André Cloutier, Artistes pour la Paix 

Normand Raymond, Artistes pour la Paix 

André Breton, artiste pour la paix, syndicaliste SPUQ 

Pascale Camirand, philosophe éthicienne féministe 

Martine Chatelain, Agora des Habitants de la Terre - Québec 

Raôul Duguay, Artiste pour la Paix 

Philippe Giroul, Agora des Habitants de la Terre - Québec 

Pierre Jasmin, artiste pour la paix, Agora des Habitants de la Terre - Québec 

Jean-Yves Proulx, Agora des Habitants de la Terre - Québec 

Dimitrios Roussopoulos, Black Rose Books, artiste pour la paix 

Tex J. G. Albert, artisan HumaniTera 

Rachad Antonius, Professeur département de sociologie UQAM 

André Breton, artiste pour la paix, syndicaliste retraité SPUQ 

Loïc Breton, SEPB-Québec 

Sébastien Brunet, Directeur Syndical, SEPB 463 

Pascale Camirand, philosophe éthicienne féministe 

Martine Chatelain, Agora des Habitants de la Terre - Québec, ex-présidente EAU-SECOURS 

Dominique Daigneault, présidente Conseil central du Montréal métropolitain - CSN 

Sophie Dansereau, artiste pour la paix 

Claude Dauphin, professeur émérite - Département de musique UQAM 

Nicole De Sève, syndicaliste retraitée (Centrale des Syndicats Québec) 

Ramatoulaye Diallo, trésorière, Conseil central du Montréal métropolitain - CSN 

Anne Lagacé Dowson, journaliste 

Michel Du Cap, syndicaliste, FTQ 

Raôul Duguay, Artiste pour la Paix 

Renel Exentus, militant 

Manon Fournier, Service de l’éducation FTQ et membre du c.a. CISO 

Élisabeth Garant, directrice générale Centre justice et foi 

Philippe Giroul, Agora des Habitants de la Terre - Québec 

Bertrand Guibord, secrétaire général Conseil central Montréal métropolitain - CSN 

Yuriko Hattori, FTQ 

Chantal Ide, vice-présidente, Conseil central du Montréal métropolitain - CSN 

Chantal Ismé, militante féministe et communautaire 

Pierre Jasmin, artiste pour la paix, Agora des Habitants de la Terre - Québec 

Benoît Lacoursière, Secrétaire général, FNEEQ-CSN 

Ricardo Lamour, alias Emrical, artiste et entrepreneur social 

François Lapierre, Représentant Officiel de Québec Solidaire Labelle 

Gérald Larose, ex-président Confédération des Syndicats Nationaux 

Hélène Le Beau, écrivain artiste pour la paix 

Nicole Leblanc, Collège FTQ-Fonds 

Marie-Ève Lequin, Service de l’éducation FTQ 

Marie Marsolais, coopérante 

Claude Morin, professeur (retraité) d'histoire de l'Amérique latine, U de Montréal 

Simon Pelletier, ingénieur, Société de Transport de Montréal 

Jean-Yves Proulx, Agora des Habitants de la Terre - Québec 

Gustave Ricardo, étudiant en maîtrise de sociologie 

Alain Saint-Victor, enseignant et historien, membre de la Concertation pour Haïti (CPH) 

Gina Thésée, professeure UQAM, co-Titulaire de la Chaire UNESCO : « Démocratie, citoyenneté mondiale et éducation transformatoire. 

Isabelle Touchette, Direction FTQ 

Claudio Zanchettin, prof retraité de philosophie, artiste pour la paix