USA-Elections : La démocratie américaine à rude épreuve

Par Haïti Press Network, publié le 6 janvier 2021 

Des milliers de manifestants favorables au président Donald Trump ont envahi mercredi la colline du Capitole à Washington, plongeant dans la confusion la session du Congrès qui devait confirmer la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle du 3 novembre. Par ailleurs, le Sénat a basculé aux mains du Parti démocrate après la victoire de ses candidats dans les deux sénatoriales en Géorgie. 

Des partisans de Donald Trump sont entrés mercredi 6 janvier dans le Capitole où le Congrès était en train de débattre de la certification de l'élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis. 

Le président élu, Joe Biden, est intervenu à la télévision et exigé la "fin du siège" du Capitole. "Notre démocratie subit une attaque inédite", a-t-il assuré. 

Dans une vidéo postée sur Twitter après l'intervention de Joe Biden, le président américain a appelé ses supporters, à qui il a dit son "amour", à "rentrer chez eux", tout en répétant - à tort - que l'élection du 3 novembre lui avait été "volée".  Le vice-président, Mike Pence, a réclamé de son côté l'arrêt "immédiat" des violences au Capitole. 

La maire de Washington, Muriel Bowser, a ordonné un couvre-feu dans la capitale fédérale tandis que le Pentagone a annoncé le déploiement de la Garde nationale. Peu avant 18 h locales, le Capitole a été "sécurisé". Une femme, blessée par balle dans le Capitole, est décédée. 

Peu après 20 h locales, les élus ont repris leurs travaux de certification de la victoire de Joe Biden.  Twitter a suspendu le compte de Donald Trump pendant 12 heures et menace d'une suspension permanente si ce dernier viole à nouveau ses règles. Facebook a à son tour annoncé que Donald Trump serait bloqué durant 24 heures. 

D'autres émeutes initiées par des partisans de Donald Trump ont eu lieu devant les Congrès locaux de plusieurs États américains dont la Géorgie, le Nouveau Mexique, l'Ohio et la Californie. 

Le président français Emmanuel Macron a réagi en postant une vidéo sur Twitter dans la nuit de mercredi à jeudi : "Aujourd'hui la France se tient aux côtés du peuple américain avec force, ferveur et détermination, et aux côtés de tous les peuples qui entendent choisir leurs dirigeants , décider de leur destin et de leur vie par ce choix libre et démocratique des élections." 

Les deux sénatoriales en Géorgie, dont le second tour s'était déroulé mardi, ont été remportées par les candidats démocrates, assurant ainsi le contrôle du Sénat à leur parti.