Après Miami, la mairie de Sarcelles interdit un spectacle de Michel Martelly dans l’Hexagone

Écrit par Alter Presse, Haïti, publié le 3 juin 2022

Le maire de Sarcelles (France), Patrick Haddad, informe avoir décidé d’interdire la tenue, le vendredi 10 juin 2022, d’un spectacle de l’ancien président haïtien Michel Martelly, de son nom de scène « Sweet Micky, dans cette ville, dans une note publiée sur sa page Facebook et consultée par l’agence en ligne AlterPresse.

Cette décision d’interdire le concert de cet « artiste controversé » intervient après une rencontre du maire avec les autorités préfectorales ainsi qu’avec l’organisatrice du spectacle, qui a démontré son incapacité à assurer la sécurité d’une manifestation présentant un fort risque de troubles à l’ordre public, selon la note.

Le maire rappelle aussi combien de très nombreux membres de la communauté haïtienne, vivant en France comme à l’étranger, l’ont sollicité et lui ont fait part de leur vive émotion.

Dans une lettre au maire de la commune de Sarcelles, la Fédération de la Diaspora Haïtienne d’Europe (Fedhe) a exprimé son hostilité à la tenue de ce spectacle de Michel Martelly, qui était prévu pour le 10 juin 2022.

« J’ai signé cet après-midi l’arrêté municipal, traduisant juridiquement cette décision. J’ajoute que les textes et provocations sexistes, certaines faisant l’apologie du viol et de l’humiliation des femmes, n’ont pas leur place à Sarcelles », tranche Patrick Haddad.

« J’ai fait connaître ma décision aux manifestants, qui s’étaient rassemblés devant le centre admi-nistratif municipal, et j’ai tenu à témoigner à l’ensemble de la communauté haïtienne, mon estime et mon amitié », fait-il savoir.

Le vendredi 20 mai 2022, la police de Miami avait interdit une prestation, le samedi 21 mai 2022, de Michel Martelly, à Little Haïti, dans le cadre d’un festival de musique, avait indiqué le quotidien américain Miami Herald.

La police de Miami avait aussi invoqué des problèmes de sécurité face à la pression des membres de la communauté qui disent que l’ancien chef d’État (2011-2016) et chanteur controversé devrait être considéré indésirable dans la ville.

En effet, une dizaine d’organisations et personnalités de la communauté haïtienne de Miami avaient demandé au maire de cette ville, Francis Suarez, de déclarer sans équivoque Michel Martelly persona non grata.

Elles ont adressé, le vendredi 13 mai 2022, une lettre au maire, dans laquelle elles déclarent s’opposer fermement à la présence du chanteur et ex chef d’État, qui devait être en tournée à Miami du 18 au 21 mai 2022, selon une copie de la correspondance.

En mars 2019, un bal, auquel devait prendre part Martelly à Montréal, a été annulé.

Des manifestations avaient été annoncées devant le lieu du spectacle par des protestataires qualifiant l’ancien président et chanteur de « misogyne notoire ».

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait auparavant affirmé avoir demandé à Ottawa de refuser l’entrée, sur le sol canadien, de Michel Martelly.