Haïti-Société : À quand l’éducation verte dans les écoles haïtiennes ?

Écrit par Ernest Weche, Haïti Press Network, publié le 18 février 2022 

Pour les jeunes, la protection de l’environnement représente un enjeu capital. S’ils ne bougent pas, ce sont eux qui auront à vivre avec toute la panoplie de risques et de problèmes qui leur seront légués par la société actuelle. 

Il faut les informer, les former, les motiver, les mobiliser afin de leur permettre d’agir comme une force de changement social à l’intérieur de leur localité, de leur région, de leur pays et de créer des adultes responsables vis-à-vis de leur environnement. 

Par-dessus tout, la sensibilisation et l’éducation des jeunes constituent des canaux efficaces pour mieux atteindre les adultes. 

L’Éducation Relative à l’Environnement (ÉRE) dans le cursus scolaire 

En matière de gestion relative à l’environnement, le rôle des jeunes est considérable, et celui des enseignants et des dirigeants des institutions scolaires l’est autant. Nous avons grandement intérêt à les convaincre et les mobiliser en faisant de l’éducation relative à l’environnement (ERE) une priorité en milieu scolaire. 

Pour les enseignants et les dirigeants des institutions scolaires, l’ERE offre une occasion unique de s’engager dans la cause environnementale et de poser des gestes concrets en faveur de l’environnement. Par la diversité des disciplines qu’elle touche (biologie, physique, chimie, mathématiques, langues), l’ERE renferme un potentiel éducatif formidable tant au niveau pratique que didactique. S’engager sur la voie de l’ERE, c’est aussi permettre aux jeunes d’apprendre à faire face aux enjeux de demain, de mobiliser la communauté scolaire dans des projets communs, et enfin, d’agir comme une force de changement social à l’intérieur de sa localité, de sa région et de son pays. 

REPERCUSSIONS POSITIVES DE L’IMPLICATION SCOLAIRE 

La protection de l’environnement et la promotion d’une saine qualité de vie sont des préoccupations très contemporaines. La mobilisation des jeunes, les adultes de demain, à travers des projets de préservation et de gestion de notre environnement contribue grandement responsabiliser la société au sujet des questions environnementales. Tous ces efforts collectifs, tant les grands projets que les petits gestes que nous posons quotidiennement ont de grandes répercussions sur notre qualité de vie et notre santé, tant physique que psychologique. 

Il est bien important de prendre conscience du fait que l’implication des jeunes dans de tels projets s’avère très bénéfique sur le plan de la croissance personnelle et de l’implication sociale. 

La participation à des activités d’ERE dans le milieu scolaire permet de développer des qualités et des habiletés qui enrichiront grandement le bagage de connaissances et la personnalité. En effet, par son implication, on aiguise le sens des responsabilités et de l’initiative, la débrouillardise, l’aisance à communiquer, le leadership et la créativité. 

MILLE FAÇONS D’IMPLIQUER LES JEUNES 

En matière d’ÉRE, une panoplie d’activités sont réalisables, telles que : un jardin scolaire où les élèves ont l’occasion de pratiquer des travaux d’horticulture; une activité de compostage des déchets biodégradables produits à l’école; des activités didactiques liées à l’ERE (expositions, démonstrations, conférences, débats, etc.); des concours, tels que : adoption d’un arbre (concours individuel); expo-sciences (réalisations collectives) ; recyclage de déchets; activité extra-scolaire ou communautaire, tels que : reboisement de lieux publics; nettoyage de lieux publics ; excursion-rallye en milieux naturels (forêt, berge de cours d’eau, etc.); événement d’envergure nationale ou internationale, tels que la célébration du Jour de la Terre (22 avril) ; la Fête de l’Arbre(fin-mai) ; la journée internationale de l’Environnement(5 juin) ; la Journée Mondiale de la lutte contre la désertification(17 juin), la Journée Mondiale de l’Alimentation (16 octobre).