Honduras: Ouverture de relations diplomatiques avec la Chine

Écrit pat Haiti Liberté, édition du 22 au 28 mars 2023 

La présidente du Honduras, Xiomara Castro, a annoncé mardi 14 mars, qu’elle avait chargé le ministre des Affaires étrangères du pays, Eduardo Enrique Reina, d’ouvrir des relations officielles avec la République populaire de Chine. 

Le pays d’Amérique centrale est l’une des 12 nations qui maintiennent des liens diplomatiques avec Taïwan, une situation qui est remise en question après cette annonce. Selon la dirigeante de gauche sur son compte Twitter, cette décision est un `` signe `` de sa ``détermination à réaliser le plan gouvernemental et à élargir les frontières avec liberté dans le concert des nations du monde ». 

L’établissement de relations diplomatiques avec la Chine signifierait une  rupture avec Taïwan, étant donné qu’en vertu de sa politique d’une seule Chine, qui considère l’île comme une partie inalié-nable de son territoire, Beijing n’accepte pas de relations avec les nations qui maintiennent des liens officiels avec Taïwan. 

La décision hondurienne a été saluée par Pékin. « « Sur la base du principe d’une seule Chine, la Chine est disposée à développer des relations amicales et coopératives avec tous les pays du monde, y compris le Honduras », a déclaré M. Wang. 

La Chine est prête à établir des relations diplomatiques avec les pays conformément au principe d’ ‘Une seule Chine’ », a déclaré mercredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin lors d’une conférence de presse régulière. 

Pour sa part, le ministère taïwanais des Affaires étrangères a déclaré qu’il était `` en train de comprendre `` la situation, mais n’a donné aucun autre détail. 

La présence économique et l’influence politique croissantes de la Chine en Amérique centrale et dans les Caraïbes ont changé la vision des pays de la région sur la Chine ``, a déclaré Cui Shoujun, professeur et directeur des études latino-américaines à l’Université Renmin de Chine à Pékin, au Global Times. 

Depuis 2016, trois pays de la région - Panama, El Salvador et Nicaragua - qui ont établi ou repris des relations diplomatiques avec la Chine ont reçu des avantages tangibles en matière de dévelop-pement, ce qui est un facteur encourageant pour le Honduras, a déclaré M. Cui. 

Certains diplomates chinois ont également salué le commentaire hondurien. L’ambassadeur de Chine au Mexique, Zhang Run, a tweeté que `` le principe d’une seule Chine est le consensus de la communauté internationale et l’une des règles fondamentales des relations internationales. Félicitations au Honduras pour cette décision correcte d’adhérer à ce principe !``