Le nombre d’enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère risque de doubler en Haïti, avertit l’Unicef

Par AlterPresse, Haïti, publié le 1er juin 2021 

Le nombre d’enfants de moins de cinq ans, souffrant de malnutrition aiguë sévère, en Haïti, pourrait doubler durant le reste de cette année 2021, prévient la Directrice régionale, pour l’Amérique latine et les Caraïbes, du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), Jean Gough [1] , au terme d’une visite de sept jours sur l’ile d’Haïti, le lundi 31 mai 2021, dans un communiqué de l’Unicef, transmis à l’agence en ligne AlterPresse. 

« Selon les projections, plus de 86,000 enfants haïtiens de moins de cinq ans souffriront, cette année (2021), de malnutrition aiguë sévère, contre 41 000 l’année dernière (2020). Ils pourraient mourir, s’ils n’obtenaient pas une assistance d’urgence ». 

L’effet combiné de la pandémie de Covid-19 (le nouveau coronavirus), la montée de la violence, le manque d’accès aux services de nutrition préventifs et à l’eau potable, l’environnement insalubre, ainsi que les conditions météorologiques extrêmes augmentent la menace sur la vie des enfants en Haïti, alerte l’Unicef. 

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance note combien l’appel humanitaire pour les enfants d’Haïti est presque complètement sous-financé. 

Tout en signalant une augmentation de la malnutrition, en 2021, par rapport à l’année 2020, l’Unicef se dit préoccupé par la pénurie d’aliments thérapeutiques, prêts à l’emploi dans les semaines à venir. 

« La malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans a augmenté de 61%, au cours de la dernière année (2020) en Haïti. En 2021, environ 217,000 enfants haïtiens pourraient souffrir de malnutrition aiguë contre 134,000 enfants au cours de la même période l’année dernière (2020), selon les estimations de l’aperçu des besoins humanitaires (Hno) ».