Lutte contre la corruption en Haïti : présentation d'un guide pratique par l'ULCC

Écrit par Le National, Haïti, publié le 9 décembre 2023 

L’Unité de Lutte contre la Corruption (ULCC) a présenté ce 8 décembre la troisième édition de la revue transparence et le guide pratique intitulé « Prévenir la corruption dans le secteur privé » à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre la corruption. 

Cette cérémonie était en effet l'occasion pour le directeur général de l’ULCC, Hans Jacques Ludwig Joseph, de présenter notamment au public un guide visant à lutter contre la corruption. Pour lui, la bataille contre les faits de corruption permettra particulièrement d’éviter la dilapidation et le gaspillage des fonds publics. 

Hans Jacques Ludwig Joseph a dressé le bilan de ses réalisations à la tête de l’ULCC. Il s’est notamment félicité de la mise en place de 2 clubs en vue d’inculquer aux citoyens les notions de base dans le cadre de la lutte contre la corruption. 

« Notre bonheur dépend du bonheur de la communauté. La corruption est un problème transna-tional. Il revient à l’ULCC de freiner le gaspillage dans le pays, les agents assermentés de l’ULCC peuvent, selon l’article 11 du décret du 8 septembre 2004, constater les infractions de corruption, en rechercher leurs auteurs, rassembler des preuves, les déférer à la justice et même recourir au concours de la force publique » a fait savoir ce dernier. 

Pour sa part, le secrétaire général de la Primature, Jude Charles Faustin, a indiqué que le gouver-nement est toujours déterminé à combattre la corruption. Il a fait remarquer que tous les secteurs ou presque sont rongés par ces pratiques, et qu'il revient à tous les citoyens de dénoncer ce fléau. 

Présente à cette activité, la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en Haïti et cheffe du BINUH, Maria Isabel Salvador, a alerté tous les acteurs de l’impact considérable de la corruption sur le bon fonctionnement du pays. Elle a renouvelé son appui à cette lutte et invité à l’engagement de tous les secteurs pour pouvoir éradiquer de telles pratiques en Haïti. 

« Haïti est confronté à une lutte considérable contre la corruption qui entrave son développement. La corruption représente une menace pour la paix et la sécurité. Elle prive les gens de leurs droits, repousse les investissements étrangers, saccage l’environnement et impacte sur la population la plus pauvre et misérable », a-t-elle déclaré.