Manifestations de nouveau pour une democratie populaire

Plusieurs milliers de personnes manifestent de nouveau à Port-au-Prince pour réclamer le départ du président René Préval, la révocation de la loi d'urgence et le retour de l'ancien président Aristide

http://www.ahphaiti.org/

Port-au-Prince, le 17 mai 2010 – (AHP) – Les 3.000 à 4.000  manifestants issus de plusieurs sensibilités politiques, en majorité de Fanmi Lavalas, sont arrivés très tôt lundi de plusieurs quartiers de la capitale dont la Saline, Pétion-Ville, Place Jérémie pour crier devant le palais présidentiel leurs revendications: le départ du président René Préval,  la révocation de la loi d'urgence et de l'amendement de la loi électorale votées par les deux chambres du parlement.

La foule venue  des  quartiers populaires de la Saline, du Bel-Air, du Portail Saint-Joseph et d'autres quartiers populairs a été la première arriver devant le palais, scandant slogans anti-gouvernemantaux.

La représentante de l'organisation politique Fanmni Lavalas, Maryse Narcisse a réclamé le retour à la constitition vilipendéee par l'équipe en place, l'organisation d'élections anticipées, libres et démocratiques par un conseil électoral vraiment indépendant, seule possibilité pour le pays, de retourner dans cette voie.

Samedi encore , le président René Préval a redit qu'il ne quitterait le pouvoir avant le 7 février 2011 (date prévue par la constitution) que si les élections étaient organisées avant cette date. Autrement , il terminerait son mandat le 14 mai 2011, date à laquelle il avait prêté serment le en 2006, en raison du fait que le régime intérimaire de Gérard Latortue avait organisé en retard les élections générales.

Le parlement vient d'ailleurs de l'y autoriser en amendant l'article 232 de la constitution.

Un autre haut cadre de Fanmi Lavalas a rappelé que l'organisation politique n'avait rien fait en 4 ans contre le président Préval en dépit du fait qu'il l'a exclue abusivement de deux elections.

"Mais, après les récentesviolations de la constitution,  nous nous rendons  à l'évidence que M. Préval n'a aucune capacité ni legitimité pour gérer le pays et pour dialoguer avec la communauté internationale

Un ancien deputé de l'OPL , Harry Marsan (Plateforme Alternative) a fait savoir que les autorités ont tout fait pour pousser la population dans la rue.

" La foule grossit chaque jour un peu plus et les manifstations vont s'intensifier jusqu'au départ du gouvernement et la mise en place d'une nouvelle équipe capable  de conduire le pays à bon port, a fait savoir M. Marsan.

Un autre responsable de la plateforme Alternative, Evans Paul, a rejeté les allégations selon lesquelles il y aurait des alliances contre nature dans le cadre de cette serie de manifstations, allusion à l'entente trouvée entre Fanmi lavalas et d'anciens adversaires politiques.

"Où voient-ils cette alliance contre-nature, puisque nous venons tous de la même matrice populaire," a dit Evans Paul, ajoutant qu'il y a eu des mésententes, des clarifications et dans certains cas des excuses.

Des membres de Fanmi Lavalas et le Collectif  pour le 18 mai ont organisé ce lundi un sit-in au site historique de Vertières (Cap-Haïtien)  en prélude à la manifestation annoncéee pour le 18 mai, jour du 207 ème anniversaire de la création du drapeau haïtien.