Non à la transition de Washington !

Écrit par Isabelle L. Papillon, Haïti Liberté, édition du 13 au 19 mars 2023 

Des citoyens du secteur populaire et certaines organisations politiques déclarent fermement qu’elles rejettent la transition politique que nous prépare le Département d’Etat américain avec un conseil présidentiel de 7 membres, plus deux membres du secteur des Affaires et un Premier ministre. 

En fait cet exécutif aura 10 personnes. Des réactions négatives sont déjà enregistrées telles que celle du regroupement politique « ANSANM » qui rejette catégoriquement cette proposition et selon Wilther Élian, son coordonnateur national « le fonctionnement de ce conseil ne sera pas fluide en raison du nombre de membres retenus. La composition de 7 membres pose problème » a-t-il fait savoir tout en ajoutant qu’il est en faveur «  d’un exécutif bicéphale constitué d’un président et d’un Premier ministre. » 

L’ancien sénateur élu du département de la Grand’Anse en 2016 et l’ancien policier convertit en chef rebelle en 2004, qui vient juste de purger une peine aux Etats-Unis pour blanchiment de l’argent de la drogue, Guy Philippe est également très critique par rapport au projet de transition des Etats-Unis orchestrés avec la Caricom. 

Il a déclaré au quotidien le Nouvelliste que « La communauté internationale, à travers la Caricom, a décidé, une fois de plus, de ridiculiser le peuple haïtien, comme elle le fait depuis plus d’un siècle. Depuis le départ du président Jean Claude Duvalier, la communauté internationale est l’architecte de tous les maux de notre peuple. Elle prend le contrôle total et réel du pouvoir de décision avec comme seul objectif d’enfoncer Haïti dans l’abîme » 

Par ailleurs des organisations commencent déjà à mettre leurs représentants sur la liste. Déjà le groupe Montana qui depuis 2 années attendaient ce moment avec son président Fritz Jean. Il est bruit que c’est Lesly Voltaire qui représentera Lavalas. C’est l’ancienne ministre à la Condition féminine, Marie Ghislaine Mompremier qui sera la représentante du Regroupement de partis politi-ques EDE\RED et Compromis historique. 

Le citoyen Pierre Jean Raymond André sera le représentant du Groupe de la société civile comme membre observateur au conseil présidentiel. Le Collectif des partis politiques du 30 janvier n’a pas encore publié son choix. Ainsi que le parti Pitit Dessalines de Moise Jean-Charles qui était avec Guy Philippe dans un autre projet.de 3 membres pour la prise de la présidence du pays. 

Le secteur privé des affaires également n’a pas encore communiqué officiellement le nom de son représentant. 

Les membres de l’Accord du 21 décembre de l’ancien Premier ministre Ariel Henry se font encore attendre. A moins qu’ils se préparent à designer l’ancien PM, les discussions se poursuivent. 

Le Parti Réveil National pour la Souveraineté d’Haïti qui devait envoyer un représentant pour com-pléter le conseil présidentiel de 7 membres. Dans un communiqué publié le mardi 12 mars 2024, le parti a exprimé son désaccord avec la proposition de Caricom. « Nous rejetons la proposition de la Caricom ». Réveil a profité de renouveler sa fidélité au Conseil de trois membres, porté conjointement avec Pitit Dessalines, pour un dénouement de cette crise. 

Les trois membres proposés par le Réveil National et Pitit Dessalines sont le juge Durin Junior Duret, Guy Philippe, et du Dr. Françoise Saint-Vil Villier.